La tour de télévision d'Ostankino (1968), haute de 540 mètres, avant qu'elle ne soit ravagée par un incendie en août 2000. Un court-circuit l'aurait provoqué, et le système anti-incendie n'aurait pas fonctionné. Cette catastrophe, survenue peu après celle du sous-marin nucléaire Koursk, est révélateur de l'état dans lequel se trouvent les infrastructures vitales du pays.

tour.jpg (56774 bytes)