Le fameux cavalier de bronze, au milieu de la place des Décembristes. Sculpté par Falconnet, en 1782, à la mémoire de Pierre le Grand, il inspira de nombreux artistes dont Pouchkine dans le poême dont voici un extrait.

Le cavalier de bronze

Oui, je t'aime, cité, création de Pierre,
J'aime le morne aspect de ta vaste rivière,
J'aime tes dômes d'or où l'oiseau fait son nid,
Et tes grilles d'airain et tes quais de granit.
Mais ce qu'avant tout j'aime, ô cité d'espérance,
C'est de tes blanches nuits la douce transparence…

Traduction d'Alexandre Dumas.

cavalier.jpg (52691 bytes)