Sommaire
QUELQUES PHOTOS DE KRASNOÏARSK


Fondée en 1628 par les cosaques, à l'endroit où la rivière Katcha jette ses eaux dans l'Iénisseï, cet ancien fort militaire reçu le statut de ville en 1690, au moment où la Sibérie est officiellement relié à la Russie.
La ville compte aujourd'hui 920 000 habitants, soit presqu'un tiers de la population du territoire qu'elle administre. C'est une ville très développée industriellement, ainsi qu'au niveau de l'enseignement supérieur. Les soviétiques y ayant installé des industries d'armement nucléaire, la ville fut interdite à toute visite étrangère jusqu'en 1991.
Aujourd'hui la ville est ouverte, les étudiants sont branchés sur le net, et les visiteurs sont les bienvenus même si le tourisme n'est pas encore très développé.
L'hiver recouvre la ville de neige et de glace de début novembre à fin avril, la température descent allègrement jusqu'à -50°C, puis trois petits mois sont laissé à un été chaud.

Krasnoïarsk a des charmes que l'on ne soupçonnerait pas à une ville du fin fond de la Sibérie, notamment dans les rues du centre épargnée par l'urbanisation soviétique. C'est une ville avec beaucoup d'espaces et de nombreux arbres. Et puis le grandiose Iénisseï et ses îles donnent à la ville une dimension particulière. En voici un aperçu.


photo52.jpg (9721 bytes)photo54.jpg (15913 bytes)photo6a.jpg (17841 bytes)


LA RESERVE DE STOLBY



A une demi-heure de bus de Krasnoïarsk, la réserve de Stolby exhibe fièrement d'imposants rochers aux formes évocatrices, qui émergent de l'épaisse taïga environnante. Riche d'une grande variété de plantes et d'animaux, elle s'étend sur 47 200 ha. Une promenade pleine de surprises !